webleads-tracker

L'action sociale au quotidien

actualités sociales hebdomadaires

Educateur de la protection judiciaire de la jeunesse (EPJJ)

Le marché de l’emploi

Les éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse représentent près de la moitié des effectifs de la PJJ (9 000 agents). Ils sont tenus de servir l’État pendant au moins cinq années après l’obtention de leur diplôme. Toutefois, ils peuvent exercer sous mandat du ministère de la Justice dans les dispositifs d’insertion professionnelle des publics sous main de justice, qui font l’objet de conventions entre les régions et la Justice, ainsi que dans les associations départementales de sauvegarde de l’enfance et de la jeunesse.

Les débouchés

D’après le ministère de la Justice, 58 % des éducateurs de la PJJ exercent en milieu ouvert ou dans les services d’investigation et d’orientation éducative, 35 % dans les foyers, 5 % dans les services éducatifs des établissements pénitentiaires pour mineurs, et 2 % sont affectés à des fonctions supports de l’activité.

Les évolutions de carrière

Elles correspondent à celles de l’administration. Après 4 années d'exercice, l’éducateur de la PJJ peut accéder par voie de concours interne au corps des directeurs des services. Au bout de 10 ans de service public, dont 8 dans le corps des éducateurs, il peut accéder par voie de promotion interne ou par concours au grade de chef de service éducatif.

Les structures qui embauchent

Services éducatifs auprès des tribunaux, services d’investigation et d’orientation éducative, unités éducatives en milieu ouvert, foyers, centres éducatifs fermés ou renforcés, centres de placement immédiat, structures associatives agréées par le ministère de la Justice dont maisons d’enfant à caractère social et associations départementales de sauvegarde de l’enfance et de la jeunesse.

 

Voir la fiche métier