webleads-tracker

L'action sociale au quotidien

actualités sociales hebdomadaires

Conseiller en économie sociale et familiale (CESF)

Le marché de l’emploi

Les conseillers en économie sociale et familiale sont en pleine expansion. Traditionnellement très présents dans les services sociaux des collectivités territoriales, ils ont vu leurs effectifs augmenter de 40 % en cinq ans dans les structures associatives intervenant auprès des publics en difficulté. L’augmentation est comparable dans les centres hospitaliers, confrontés à l’aggravation des difficultés sociales de leurs patients. Trois mois après leur formation, plus de 80 % des CESF sont en poste à temps complet.

Les débouchés

Dès son diplôme obtenu, le CESF fait face à une multitude de lieux d’exercice. Il lui est possible d’intervenir sur de l’action sociale globale, par exemple dans des structures publiques favorisant le développement social local. Il peut aussi privilégier une pratique plus individualisée dans des services spécialisés, tels que foyers pour toxicomanes, services de tutelles, services d’accompagnement à la vie sociale, ou encore au sein de grandes entreprises. Les secteurs de l’habitat et du logement représentent aussi des débouchés naturels, notamment dans le cadre de la politique du logement des collectivités. Enfin, il peut intervenir en tant que chargé de mission dans des collectivités ou des organismes publics (RSA, mission locale).

Les évolutions de carrière

Avec quelques années d’expérience, le conseiller en économie sociale et familiale peut accéder à des postes d’encadrement tels que responsable de circonscription d’action sociale ou conseiller technique dans la fonction publique territoriale. Il peut aussi postuler pour une direction dans un centre de formation de TISF (techniciens de l’intervention sociale et familiale).
Après avoir suivi des formations complémentaires, il peut devenir assistant de service social, conseiller conjugal et familial, mandataire judiciaire aux majeurs protégés, directeur d’un établissement, ou préparer le diplôme d’État d’Ingénierie sociale (DEIS).

Les structures qui embauchent

Mairies, Conseils généraux, associations, bailleurs sociaux, structures d’hébergement, mutuelles, caisses d’allocations familiales, hôpitaux, services tutélaires, associations de consommateurs, entreprises privées ou publiques.

 

Voir la fiche métier