webleads-tracker

L'action sociale au quotidien

actualités sociales hebdomadaires

Aide médico-psychologique (AMP)

Le marché de l’emploi

Les effectifs des aides médico-psychologiques n’ont cessé de croître depuis une vingtaine d’années. D’environ 8 000 en 1993, ils sont passés à près de 59 000 en 2013. Près de 80 % exercent dans le secteur privé, les autres se répartissant dans les établissements et services de la fonction publique territoriale ou hospitalière. Plus de 90 % des titulaires du diplôme d’État d’AMP trouvent un emploi dans les trois mois.

Les débouchés

Les deux tiers des AMP sont implantés dans le secteur des adultes handicapés. Quand ils interviennent auprès des enfants, c’est souvent dans les maisons d’enfants à caractère social, dans les institutions pour enfants polyhandicapés ou autistes. Les hôpitaux psychiatriques représentent aussi un solide débouché professionnel. Mais depuis le début des années 2000, les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes sont devenus un secteur très demandeur. La nécessité pour ces établissements de mettre en place des projets de vie pour leurs résidents âgés rend en effet indispensables les compétences de communication et d’animation de l’AMP.

Les évolutions de carrière

L’aide médico-psychologique peut entreprendre une formation de niveau supérieur dans la filière des métiers de l’éducatif. Après quelques années d’expérience, il peut bénéficier d'aménagements d'études (dispense d'examens écrits, allégement des cours théoriques) pour la préparation du diplôme de moniteur éducateur (ME), d’éducateur spécialisé (ES) ou éducateur technique spécialisé (ETS). Des passerelles sont également possibles vers les professions du soin, après une formation complémentaire d’aide-soignant, ou vers le travail à domicile, en suivant une formation d’auxiliaire de vie sociale.

Les structures qui embauchent

Instituts médico-éducatifs, instituts d'éducation motrice, instituts médico-professionnels, maisons d'accueil spécialisé, foyer d’accueil médicalisé, maisons d'enfants à caractère social, centres d'hébergements et de réinsertion sociale, établissements et services d'aide par le travail, établissements pour personnes âgées, hôpitaux généraux ou psychiatriques.

 

Voir la fiche métier