webleads-tracker

L'action sociale au quotidien

actualités sociales hebdomadaires

Directeur d’établissement ou de service d’intervention sociale

Les missions

Il est difficile de comparer un directeur d’établissement social ou médico-social avec un chef d’entreprise de droit commun. Dans des institutions où se joue la prise en charge de publics fragilisés, il représente la charnière entre les politiques publiques et le projet d’établissement. 

Agissant par délégation de son employeur, c’est par essence un acteur rompu à la négociation et au compromis. Sa vision globale de la situation de son établissement dans le contexte sanitaire et social local fait de lui un pilote susceptible d’analyser de nouveaux besoins et d’anticiper des réponses. 

En interne, il impulse une dynamique institutionnelle, oriente les pratiques professionnelles, détermine les compétences nécessaires à l’adaptation. Garant de la satisfaction des besoins réels des usagers, il facilite leur expression et siège dans les instances de vie sociale de l’établissement. 

En externe, il initie des partenariats et développe le travail en réseau pour contribuer au maillage du territoire. 

À la fois manager et gestionnaire, le directeur participe par ses retours d’information à l’élaboration et à l’évaluation des politiques territoriales d’action sanitaire et sociale.

Dans un mouvement général de regroupement des moyens d’intervention, la fonction de direction a été fortement réévaluée dans les dernières années. En 2012, la moitié des directeurs était titulaire d’un diplôme de niveau I (Bac + 5), contre un tiers seulement en 2005. Taux qui monte à 70 % dans les structures du handicap et de la protection de l’enfance. De même, un tiers des directeurs pilote aujourd’hui deux à trois établissements sociaux ou médico-sociaux.

Profil et compétences :

Les recrutements de directeurs en provenance des services ou de l’industrie montrent que, pour de nombreux employeurs, les compétences en gestion et management sont déterminantes dans l’exercice de la fonction. Pour autant, l’expertise des dispositifs sociaux et médico-sociaux, la capacité d’anticiper sur les besoins, un sens aigu de la communication et du partenariat, restent des qualités indispensables.

Conditions d’accès / les prérequis :

Pour préparer la formation au Certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement ou de service d’intervention sociale (CAFDESIS), le candidat doit remplir l’une des conditions suivantes :

  • être en fonction de direction d’établissement ou de service dans le champ de l’action sanitaire, sociale ou médico-sociale,
  • être titulaire d’un diplôme ou certificat professionnel de niveau II minimum,
  • être titulaire d’un diplôme de l’enseignement supérieur d’un niveau au moins égal à Bac + 3,
  • être titulaire d’un diplôme de niveau III du secteur social, médical ou paramédical et justifier d’une expérience d’un an dans une fonction d’encadrement ou de trois ans dans le champ de l’action sanitaire, sociale ou médico-sociale.

Dans tous les cas, les candidats doivent passer avec succès les épreuves d’admission organisées par les établissements de formation.

La formation

Certificat d’aptitude de niveau I

Bien que dispensée par des écoles en travail social, la formation préparant au CAFDESIS est encadrée par l’École des hautes études en santé publique (EHESP). Elle se déroule en alternance sur une période de 24 à 30 mois, et comprend 700 heures d’enseignement théorique et 510 heures de stage pratique. Des dispenses et des allégements de formation sont accordés aux titulaires du Caferuis, du DEIS, ou d’une certification de niveau I.

La formation est organisée en quatre grands domaines de compétence : 

  • élaboration et conduite stratégique d’un projet d’établissement ou de service,
  • management et gestion des ressources humaines,
  • gestion économique, financière et logistique d’un établissement ou d’un service,
  • expertise de l’intervention sanitaire et sociale sur un territoire.

Chacun des domaines de compétence est validé par un contrôle continu et par une épreuve supervisée par l’EHESP (épreuves écrites, orales, soutenance d’un mémoire).

Premier diplôme du champ social a être soumis aux crédits universitaires européens, le CAFDESIS est souvent proposé en articulation avec un Master. 

Le CAFDESIS est également accessible par la voie de la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Voir la fiche conseil