webleads-tracker

L'action sociale au quotidien

actualités sociales hebdomadaires

Chef de service

Les missions

Le chef de service est le pivot de la vie de l’établissement social ou médico-social. Situé à l’interface entre la direction et les équipes, il est le garant du respect du projet institutionnel et de la bonne exécution des prestations délivrées aux usagers. Ses fonctions d’encadrement sont particulièrement stratégiques puisqu’il intervient autant dans l’organisation du travail que dans l’évaluation des personnels. Il a également un rôle d’appréciation et de contrôle des moyens financiers mis en œuvre pour la réalisation des missions. 

Travailleur social expérimenté, il est l’expert du service. Il impulse et favorise une réflexion éthique au sein de son unité. Il veille au développement des compétences des professionnels, en proposant, si besoin, des mesures de formations individuelles ou collectives dans le cadre de la formation permanente.

Chargé de superviser les parcours des usagers, il assure la synergie au sein des équipes pluridisciplinaires et inscrit leur action dans un réseau de partenaires susceptible de faciliter les orientations, notamment dans le cadre des accompagnements vers le milieu ouvert.

Dans sa fonction de cadre intermédiaire, le chef de service est le passage obligé de la communication interne. Il analyse les informations montantes ou descendantes et transmet les besoins. Par ses observations, il est en mesure de faire des propositions d'orientation auprès de la direction et de contribuer à l'élaboration du projet d'établissement.

Avec la restructuration des grands dispositifs associatifs en pôles d’activités spécialisés (enfance, famille, handicap, etc.), la fonction d’encadrement est en pleine mutation. Un nombre grandissant de chefs de service supervise désormais plusieurs services complémentaires au sein d’une ou de plusieurs institutions.

Profil et compétences :

On devenait autrefois chef de service par charisme personnel et professionnel. Si ces qualités sont toujours requises, elles ne suffisent plus. Capacité d’analyse et de décision, aptitude à anticiper et à organiser, maîtrise des processus d’évaluation, expertise sur les politiques sociales, sont devenues les attributs quasi universels de la fonction.

Conditions d’accès / les prérequis :

Pour préparer le certificat d’aptitude aux fonctions d’encadrement et de responsable d’unité d’intervention sociale (Caferuis), le candidat doit être titulaire, soit :

  • d’un diplôme au moins de niveau II ; 
  • d’un diplôme de travail social au moins de niveau III ; 
  • d’un diplôme d’auxiliaire médical de niveau III et justifier de 2 ans d’expérience professionnelle ; 
  • d’un diplôme correspondant à 2 ans d’études supérieures et justifier de 3 ans d’expérience professionnelle dans les secteurs de l’action sociale et médico-sociale ou dans une fonction d’encadrement ; 
  • d’un diplôme de niveau IV du travail social et justifier de 4 ans d’expérience professionnelle dans les établissements et services sociaux et médico-sociaux. 

Dans tous les cas, les candidats font l’objet d’une sélection sur dossier puis d’un entretien destinés à vérifier l’adéquation de leur profil.

La formation

Certificat d’aptitude de niveau II

La préparation au Caferuis se déroule en alternance sur 24 mois. Elle comprend 400 heures d’enseignement théorique et 420 heures de formation pratique effectuée sur un ou deux sites qualifiants. Des dispenses et des allégements de formation sont automatiquement accordés aux titulaires en situation d’emploi d’un diplôme du travail social ou d’auxiliaire médical au moins de niveau II. Les établissements de formation peuvent aussi accorder des allégements de formation aux titulaires en situation d’emploi d’un diplôme de niveau III du travail social.

La formation est organisée en quatre grands domaines de compétence : conception et conduite de projets, expertise technique, management d’équipe, gestion administrative et budgétaire.

Le certificat d’aptitude est acquis lorsque le candidat a satisfait à quatre épreuves : 

  • présentation d’un dossier technique en rapport avec l’activité professionnelle ou le lieu de stage,
  • épreuve orale d’étude de situation portant sur le management d’équipe,
  • épreuve écrite d’étude de cas portant sur la gestion administrative et budgétaire,
  • soutenance devant les autorités régionales d’un mémoire relatif à la conception et à la conduite de projets.

Le Caferuis est également accessible par la voie de la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Voir la fiche conseil