Aux portes de l’enfer : les oubliés du périph